Sylvie Readman                            
                   Denis Rioux

Porosités


du/from 8 septembre au/till 9 octobre 2021 
vernissage : samedi le 11 septembre à 15h00

Lieu : Galerie Laroche/Joncas, 372, Sainte-Catherine Ouest, #410, Montréal

du mercredi au samedi, de 11:00 à 17:00​ 

 

La galerie La Castiglione vous invite à voir Porosités, une exposition née de la rencontre entre deux artistes qui chacun à leur manière s’intéresse à la matérialité, à l’espace et à la lumière comme conditions premières de l’expérience photographique. Ce projet à deux voix vise à mettre en relation leurs territoires réflexifs, en cherchant à créer des points de contact à partir desquels les images se laissent traverser par ce même esprit d’ouverture et d’équilibre entre ce qui est donné à voir et ce

qui est donné à penser. 
 
La Castiglione gallery invites you to see Porosities, an exhibition born from the meeting of two artists who, each in their own way, are interested in materiality, space, and light as primal conditions of photographic experience. Conjoining their voices, this project aims to relate their reflective territories and to create points of contact from which the images allow themselves
to be permeatedd by a seemingly analog spirit of openness and balance between what is given to see and what is given to think. 

01-Efflorescences, 2021, 90,20 cm X109,20 cm, SReadman2000-72.jpg

©Sylvie Readman, Efflorescences, 2021, 90,2 x 109,2 cm

DRioux Sanstitre(cours interieureI)2000-72.jpg

©Denis Rioux, Sans titre (cour intérieure I), 2012/2021, 86,4 x 106,7 cm 

(English follows)
Porosités

La proposition de Sylvie Readman revisite de manière contemporaine le thème pictural très ancien de la vanitas, à partir duquel sept éléments photographiques composent une fable réflexive. Ici, la matérialité accrue du traitement de l’image ainsi que la variation assumée de son support matériel – souple (papier coton), translucide (mylar) ou rigide (plexiglas) –, créent un dialogue actif avec le figurable, tantôt minérale, tantôt organique, ou tantôt plus éthérée. Composé de paysages évanescents, d’espaces mémoriels ou funéraires et de références aux longs cycles temporels, cette fable hantée par l’imaginaire de la camera obscura, convoque un ensemble de méditations ouvertes sur le passage du temps, la finitude de l’existence humaine et la complexité de notre rapport à la nature.

Dans cette exposition, Denis Rioux poursuit une démarche qui explore le photographique comme forme distincte d’appropriation, ainsi que la nature de l’expérience qu’elle met en œuvre. Les œuvres sont pour lui un opérateur à penser l’espace, la visibilité et la matérialité, en dehors d’un référent ou de ce qui permet de nommer les choses. Elles rendent compte de l’expérience première et tautologique de l’apparaître dans la lumière, mettant en valeur la contexture des objets au profit de leur matérialité complexe et entropique. Elles sont aussi à considérer comme l’expression à la fois fragile et aporétique d’un double saisissement (je suis saisi par la chose vue que je saisis par la photographie), ainsi que de la minceur du sens et du concret dans l’expérience du visible.



Sylvie Readman - Biographie
Sylvie Readman vit et travaille à Montréal. Elle est diplômée en arts visuels de l’Université Laval et de l’Université Concordia (MFA major photography). Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions individuelles et collectives au Canada, en France ainsi qu’en Belgique, dont notamment : «Elles photographes», présentée au Musée des beaux-arts de Montréal, en 2016 et Femmes artistes du XXe siècle au Québec, en juin 2010 au Musée national des beaux-arts du Québec. En 2006, elle a séjourné à Buenos Aires à la résidence de Recoleta (CALQ). Son travail en photographie a été présenté en 2002 au Centre culturel canadien à Paris, pendant le Mois de la photographie à Paris et en 2000 elle s’est mérité le Prix Graff. Sylvie Readman enseigne à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM depuis 1999.  Ses œuvres font parties de nombreuses collections muséales canadiennes et du Musée de la photographie à Charleroi en Belgique. 

Denis Rioux - Biographie
D’abord autodidacte, Denis Rioux a étudié la photographie à l’Université Concordia. Il est docteur en Études et pratiques des arts depuis septembre 2018 (UQAM) et récipiendaire de plusieurs bourses. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs galeries au Canada, ainsi qu’à l’étranger à la galerie SIM Reykjavik où il a été invité pour une résidence de création à l’été 2012. Il enseigne la photographie à l’Université du Québec à Montréal depuis 2009.


***

Porosities 

From that perspective, Sylvie Readman’s contribution revisits and updates the classic pictorial theme of vanitas, inthe context of which seven photographic elements make up a reflective fable. Here, the increased materiality of the image’s treatment as well as the accepted variations of its material support – flexible (cotton paper), translucent (mylar) or rigid (plexiglass) –, create an active dialogue with the figural referent, at times mineral, at other times organic, or other times more ethereal. Made up of evanescent landscapes, of memorials or funerary spaces, and references to long temporal cycles, this fable, haunted by the imaginary of the camera obscura, conjures up a set of open meditations on the passage of time, on the finitude of human existence, and on the complexity of our relationship to nature.

In this exhibition, Denis Rioux carries on with an approach that explores the photographic as a distinct form of appropriation, along with the nature of the experience it involves. For him, the works are an operator that fosters thinking about space, the visible, and materiality, outside of a referent or of what enables the naming of things. They give an account of the primal, tautological experience of the appearing in light, highlighting the contexture of objects in favor of their complex and entropic materiality. They are also to be viewed as the expression, at once fragile and aporetic, of a double grasping (I am grasped by the thing seen that I grasp through photography), as well as of the thinness of meaning and the concrete in the experience of the visible.

Denis Rioux - Biography
Before taking up studies in photography at the Fine Arts Department of Concordia University in Montreal, Denis Rioux was a self-taught artist photographer. In September 2018, he received his PhD’s in Art Theory and Practice with specialization in photography at the Université du Québec à Montréal, where he also teaches photography since 2009. He has had is work exhibited in several galleries in Canada, and also abroad, at the SIM Art Gallery in Reykjavik, where he was invited for an art residency in the summer of 2012.