PATRYK STASIECZEK

Photogenic Activity est une étude matérialiste des façons dont la photographie s’insère dans des espaces de production artistique et de pratique en atelier. Issus de mon travail en atelier dans le quartier Ahuntsic à Montréal, ces documents photo-graphiques captent une étude de la matérialité par le biais d’un assemblage de lampes jetées et réutilisées ainsi que de matériaux de construction et de finition photographique. La filtration saturée de la lumière solaire entrant par les fenêtres orientées vers l’ouest constituait l’étude d’une proposition. Dans cette intervention, je m’intéressais aux manières dont la couleur peut influencer la production en atelier si l’on travaille avec un environnement de lumière monochromatique. Lire et faire des marques à la lumière azurée qui se déversait par les fenêtres devint un état situé de désaturation. À force de manipuler des rouleaux d’adhésif de montage et des bâches de polypro-pylène, ainsi que d’utiliser de la peinture en aérosol en plus de peindre avec de la lumière en chambre noire, mes yeux se sont ajustés à la teinte azurée qui brillait de feux plus dorés à mesure que le soleil se rapprochait de l’horizon. Ces gestes provi-soires devinrent des accessoires à photographier, et quand je quittais l’atelier, mes yeux recevaient la lumière solaire à spectre complet comme un magenta flamboyant qui me ramenait à la réalité. Durant cette période, le 45e Président des États-Unis fut assermenté et le cirque médiatique qui s’ensuivit s’inséra comme un traumatisme dans toutes les conversations. Les idées de vérité et de fausse vérité me réancraient dans l’atelier par le regard, tandis que des interventions supplé-mentaires de la couleur me firent sortir de mon état situé de désaturation en reprenant contact avec le réel, me fournissant du contraste avec la tension isolée entre jeu et contrôle, répétée sur la surface de la documentation imprimée et encadrée.

***

Photogenic Activity is a materialist study in the ways photography inserts itself into spaces of art production and studio practice. Working out of my studio in Ahuntsic in Montreal, these photographic documents capture a study in materiality through an assemblage of discarded and repurposed lighting, building, and photographic finishing materials. The saturated filtration of the sunlight that enters through the west facing windows was a propositional study. In this intervention, I was interested in the ways that colour can influence studio production if working in a monochromatic light environ-ment. Reading and mark-making with the azure-hued light that poured into the windows became a desaturated situated-ness. Manipulating rolls of mounting adhe-sive, polypropylene sheeting and using spray paint as a supplement to painting with light in the darkroom, my eyes adjusted to the azure hue that burned more golden as the sun approached the horizon. These provisional gestures became props to photograph, and on leaving the studio my eyes received full-spectrum sunlight as a garish magenta that brought me back to reality. During this period, the 45th President of the United States was sworn into office and the media circus that followed inserted itself like a trauma into every conversation. Ideas of truth and fake truth anchored me back into the studio through looking, and further interventions of colour grounded me out of the desaturated situatedness into the real, providing contrast within the isolated tension between play and control, repeated on the surface of the printed and framed documentation.

Photogenic Activity, 2018