MATTHIEU BROUILLARD

Né à Montréal. Vit et travaille entre Montréal et la Suisse.

.

 

(English follows)

Depuis 2003, Matthieu Brouillard crée des séries photographiques, des installations vidéographiques et des films, où il combine les techniques du documentaire et la mise en scène et réinvestit des aspects de la mythologie et de la tradition picturale, principalement baroque et maniérisme. Son travail dépeint souvent des figures masculines en situation de contrainte, de précarité et de déviation par rapport à des normes esthétiques et sociales. Dans ses images, il cherche à exacerber des tensions qui sont au cœur même du dispositif photographique – entre le réel et sa doublure fantasmatique, l’ordinaire et l’inquiétant, la surcharge et le manque d’information, le cadrage et l’insensé. Il crée ainsi des mondes instables et équivoques, qui sont d’autant plus intenses et saisissants que ceux-ci paraissent au seuil de l’effondrement.

 

Il a étudié les arts visuels et médiatiques et la théorie des arts à l’Université du Québec à Montréal (PhD, 2013). Il a été chargé de cours et chercheur invité dans diverses universités et écoles d’art, dont l’Université de Zürich, l’Université des Arts et du Design de Karlsruhe, la Haute École d’Art et de Design de Genève et l’Université de Berne. Son travail est paru dans de nombreuses publications (Ciel Variable, SHOTS Magazine, Samuel Beckett Aujourd’hui, Les écrits…) et a été exposé dans maintes galeries et institutions vouées aux arts (VU, Dazibao, Oboro, Le Fresnoy, Kunsthalle Bern, PhotoforumPasquArt, iaab Projektraum, Musée de l’Élysée…). Il a publié trois livres de photographies –Narragonie (2007), Darkness Implacable (2012) et Coming Through the Fog (2013; avec Donigan Cumming) – et réalisé un long-métrage documentaire aux accents de conte surréaliste intitulé Qu’importe la gravité, présenté en première mondiale aux RIDM 2017. Depuis 2019, il est le photographe attitré du Centre Canadien d’Architecture. 

***

Matthieu Brouillard has been creating photographic series, video installations, and films since 2003. He combines documentary approaches and mise en scène, and reinvests aspects of mythology and the pictorial tradition, principally baroque and mannerist. His work often depicts male figures in situations of constraint, precarity, and deviation from aesthetic and social norms. In his images, he exacerbates tensions that are at the very heart of the photographic dispositive—between the real and its phantasmatic double, the ordinary and the uncanny, information overload and unresolved ambiguity, framing and nonsense. He thus creates unstable, equivocal worlds that, for seeming to be on the edge of collapse, are all the more intense and gripping.

 

He studied media arts and art theory at the Université du Québec à Montréal (PhD, 2013). He has been a lecturer and invited researcher at various universities and art schools, including the University of Zürich, the Karlsruhe University of Arts and Design, the Geneva University of Art and Design, and the University of Bern. His work has been featured in many publications (Ciel Variable, SHOTS Magazine, Samuel Beckett Aujourd’hui, Les écrits…) and shown in numerous galleries and artistic institutions (VU, Dazibao, Oboro, Le Fresnoy, Kunsthalle Bern, PhotoforumPasquArt, iaab Projektraum, Musée de l’Élysée…). He has published three books of photographs — Narragonie (2007), Darkness Implacable (2012) and Coming Through the Fog (2013; with Donigan Cumming)—and produced and directed a feature-length documentary with surrealist undertones entitled Regarding Gravity, which premiered in 2017 at the Montreal International Documentary Festival. Since 2019, he has been the official photographer of the Canadian Center for Architecture.  

 

Fragments de la ruine mère

Plus

Christian F., parapentiste malvoyant

Cadavres anticipés

Enfants de la symétrie brisée

Plus

Résurrection

Plus