LE TIRAGE UNIQUE

 

Catherine Aboumrad

Pierre Blache

Matthieu Brouillard

Chromogenic Currmudgeons

Donigan Cumming

Noémie Da Silva

Evergon

Denis Farley

Pierre Gauvin

Yan Giguère

Laurence Hervieux-Gosselin

Hua Jin

Janie Julien-Fort

Francis Macchiagodena

Normand Rajotte

Sylvie Readman

Denis Rioux

Marie-Josée Rousseau

George Steeves

Andrea Szilasi

Serge Tousignant

exposition

du/from 18-12 au/till 22-02

vernissage

le samedi 18 janvierde 15 à 17 h

Saturday, January 18, from 3 to 5 pm

Communiqué de presse / Press release

 

 

(English follows)
La Castiglione est heureuse de présenter une exposition autour du tirage unique, en opposition à l’image multiple, voir reproductible. Une image qui se fait rare, qui se fait désirée, mais surtout, qui nous a fait beaucoup réfléchir.
 
Certaines images sont issues d’un positif direct, comme les impressions à la gomme bichromate sur cyanotype d’Evergon et les photogrammes de Pierre Gauvin, de Janie Julien-Fort, de Francis Macchiagodena ainsi que celui d’Andrea Szilasi, exposé avec une image polaroïd.
 
Certains artistes sont intervenus sur la photographie de manière à ce que l’image ne puisse être répétée deux fois, tel Fern de Hua Jin, où y est intégrée une tige de fougère sur l’image; les incisions de Sylvie Readman, faits à même le tirage photographique et les épreuves à la gélatine argentique de George Steeves, enduites de touches de peinture à l’huile.
 
Certains ont égaré le fichier numérique rendant bien involontairement le tirage unique, comme il en est le cas avec l’image de Pierre Blache.
 
Certains projets ont servi d’étude, telles les 30 photographies à la gélatine argentique de Noémie da Silva, rassemblées en une œuvre unique et plurielle, tout comme les collages et encaustique sur panneau de Donigan Cumming, étude ayant servi à l’élaboration de l’oeuvre Prologue.
 
Et puis, il y a les photographies de Catherine Aboumrad, de Matthieu Brouillard, du duo Chromogenic Curmudgeons (Evergon-Ringuette), de Denis Farley, de Yan Giguère, de Laurence Hervieux-Gosselin, de Normand Rajotte, de Denis Rioux, de Marie-Josée Rousseau et de Serge Tousignant, qui volontairement, ont décidé de limiter à une seule édition la numérotation de leur tirage photographique.
 
Je ne vous dis pas toutes les discussions qui se sont ensuivies, toutes plus savoureuses les unes que les autres... 

Plusieurs trésors furent créés et retrouvés.
 
Tant qu’il n’y a pas de tirage, le négatif demeure qu’une intention.
 
La Castiglione

***

La Castiglione is pleased to present an exhibition around the single print, as opposed to the multiple or even reproducible image. An image that is rare, that is desired, but above all, that has made us think a lot.
 
Some images come from a direct positive, such as Evergon's non silver collage image, gum bichromate printed over toned cyanotype and the photograms of Pierre Gauvin, Janie Julien-Fort, Francis Macchiagodena and Andrea Szilasi, exhibited with a Polaroid image.
 
Some artists have intervened in the photography so that the image cannot be repeated twice, as in Hua Jin’s Fern, where a fern stem is integrated in the image itself; Sylvie Readman's incisions made on the photographic print; and George Steeves’ gelatin silver prints, coated with touches of oil paint. 

Some have misplaced the digital file, unintentionally making the print unique, as is the case with Pierre Blache's image. 

Some projects have been used as studies, such as Noémie da Silva's 30 gelatin silver photographs, brought together in a unique and plural work, as well as Donigan Cumming's collages and panel encaustics, which were used to create the work Prologue.

And then there are the photographs of Catherine Aboumrad, Matthieu Brouillard, the duo Chromogenic Curmudgeons (Evergon-Ringuette), Denis Farley, Yan Giguère, Laurence Hervieux-Gosselin, Normand Rajotte, Denis Rioux, Marie-Josée Rousseau and Serge Tousignant, who have voluntarily decided to limit the numbering of their photographic prints to a single edition.

I'm not telling you all the discussions that followed.... 

Several treasures were created and found. 

As long as there is no print, the negative remains only an intention.

La Castiglione